Comment devenir freelance ? 7 étapes pour se lancer
Facture.net, l'outil de facturation 100% gratuit et sécurisé
Tous les dossiers > Micro-entreprise > Création d'entreprise > Comment devenir freelance ? 7 étapes pour se lancer

Comment devenir freelance ? 7 étapes pour se lancer

Devenir freelance
Source : freepik.com

Choisir la voie de l’indépendance professionnelle est une option prisée par de nombreuses personnes. Devenir freelance présente des avantages qui séduisent de plus en plus de salariés.

En effet, pratiquer une activité indépendante permet de gagner davantage de liberté mais représente également certains avantages financiers au quotidien. Cependant, si le statut de freelance en fait rêver plus d’un, il implique aussi beaucoup de responsabilités.

Voici 7 étapes à suivre pour devenir freelance.

 

Définition de freelance

Un freelance ou travailleur indépendant gère seul son activité. Le freelance n’a pas de patron ni d’employé mais il peut faire appel à des prestataires externes pour déléguer des tâches comme la comptabilité par exemple.

Le freelance gère son travail selon sa propre organisation, c’est donc un statut qui implique davantage de liberté et d’autonomie professionnelle que le statut de salarié notamment.

En tant que freelance, vous avez le choix entre plusieurs statuts juridiques dont :

  • Le régime de la micro-entreprise
  • Le régime de l’entreprise individuelle (EI)
  • L’EIRL ou entreprise à responsabilité limitée
  • Société d’exercice libérale à responsabilité limitée (SELARL).

Ces statuts sont choisis pour leur simplicité fiscale et il est possible de profiter d’une exonération de charges la première année pour les micro-entrepreneurs.

Le freelance travaille principalement sur des missions ponctuelles et de courte durée.

Devenir freelance
Source : freepik.com

 

1. S’informer sur le marché du freelancing

Le mode de vie d’un freelance implique des avantages comme des inconvénients. Faites des recherches sur ce que ce choix implique pour vous préparer à votre future vie professionnelle.

Le saviez-vous ?
Aujourd’hui en France, plus d’un million de personnes ont choisi la voie du travailleur indépendant, ce qui représente une hausse importante ces dix dernières années.

Cette hausse explique la création du statut d’auto-entrepreneur devenu micro-entrepreneur par la suite.

 

Facture.net, l'outil de facturation 100% gratuit et sécurisé

2. Choisir votre domaine d’activité

Le statut de freelance concerne de nombreux secteurs d’activité mais vous devez impérativement avoir un projet professionnel viable pour vous lancer.

Le secteur informatique concerne notamment de nombreux travailleurs indépendants avec tout le panel de métiers émergents ces dernières années. En effet, les métiers du secteur digital deviennent indispensables au développement des entreprises.

Travailler en freelance inclut plusieurs fonctions et compétences qui nécessitent de la polyvalence et impliquent des responsabilités. Il est donc essentiel d’avoir une certaines expérience et de grandes compétences dans le domaine que vous souhaitez exercer.

Vous devez également évaluer le marché et connaître la concurrence afin de proposer des services adaptés et originaux pour élargir votre clientèle.

Devenir freelance
Source : freepik.com

 

3. Etablir un business plan

Pour vous assurer que votre activité est viable, vous devez définir votre stratégie avant de vous lancer.

Si vous proposez des prestations de services, il est nécessaire de fixer le montant de vos honoraires, de concevoir votre stratégie marketing ainsi que votre stratégie de communication.

Vous devez également vous interrogez sur les délais nécessaires à l’accomplissement de vos missions afin d’en informer vos clients au préalable.

 

4. Choisir le statut juridique adapté à votre activité freelance

Vous devrez choisir votre statut juridique en fonction de votre projet. La majorité des travailleurs indépendants optent pour le statut de SARL, d’EURL, de SASU, de SAS ou pour le régime de micro-entrepreneur.

Cette dernière option reste la plus accessible si votre chiffre d’affaires ne dépasse pas le plafond fixé par la loi des finances. La micro-entreprise est aussi l’option la moins chère.

Si votre activité génère un chiffre d’affaires plus important, la création d’une société s’impose pour réduire le niveau d’imposition.

 

5. Organiser votre activité de freelance

En tant que travailleur indépendant, vous devrez organiser votre activité en fonction de vos besoins, de vos habitudes et de votre clientèle.

Lorsque votre projet professionnel est défini, vous devrez trouver la clientèle puis vous mettre d’accord sur la mission. Un contrat ou devis signé vous permettra de déterminer le temps de travail sur la mission et le délai de paiement. Vous pouvez aussi demander un acompte avant de remplir la mission.

Il est indispensable d’avoir un lieu de travail approprié pour exercer votre travail en tant qu’indépendant. Un espace de bureau dédié est essentiel pour se concentrer et séparer l’activité professionnelle de la vie privée.

Si vous travaillez de chez vous, pensez à réserver une pièce dédiée, vous pouvez aussi louer un bureau à l’extérieur ou travailler dans un espace de coworking.

Pensez-y
L’agenda est le meilleur ami du freelance, il permet d’organiser le temps de travail et de répartir les missions afin de ne pas vous laisser déborder.

 

6. Se faire connaître en tant que freelance

Comment gagner efficacement en visibilité et remplir votre carnet d’adresses client ? Pour vous faire connaître dans votre secteur d’activité, il est essentiel de communiquer. En fonction de votre projet, chaque personne que vous croisez est un client potentiel.

Vous devez donc mettre en avant votre projet professionnel avec confiance en expliquant tous les avantages qu’il représente. Vous devrez aussi exploiter certains canaux de communication pour faire connaître votre activité de freelance :

  • Les réseaux sociaux sont indispensables pour faire la promotion de votre activité peu importe le secteur concerné. Linkedin est un réseau particulièrement efficace pour présenter vos différentes prestations et vous faire une réputation.
    Si votre activité touche au secteur visuel comme l’illustration ou le graphisme, un réseau comme Instagram est une vitrine idéale.
  • Les événements networking vous permettront de rencontrer physiquement de potentiels clients et de faire connaître votre activité. Être freelance implique la nécessité de sortir de sa zone de confort pour trouver de nouveaux clients.
    Les événements professionnels sont aussi l’occasion de rencontrer d’autres freelances pour établir des liens et partager des expériences.

 

7. Travailler en tant que freelance

A présent que votre activité est légalisée et que vous avez trouvé vos premiers clients, c’est le moment d’accomplir vos premières missions en tant que freelance !

Vous pouvez vous inscrire sur des plateformes dédiées au travail en freelance comme Codeur.com. Ces plateformes mettent en relation les travailleurs freelance avec de potentiels clients. Si Codeur.com s’adressait initialement aux développeurs freelances, c’est aujourd’hui une plateforme recensant de nombreux projets freelances dans tous les domaines.

D’autres plateformes plus spécialisées existent, comme :

Pour mettre en avant efficacement votre activité professionnelle, pensez à réfléchir à un slogan qui résume les points forts de votre travail.

Enfin, n’hésitez pas à entrer en contact avec vos potentiels clients même ceux qui vous paraissent inaccessibles. C’est ainsi que vous pourrez vous faire connaître et vous établir dans les bases de données de nombreuses entreprises.

 

Suivez ces 7 étapes pour devenir freelance et profiter d’une activité professionnelle riche et autonome !

Laissez un commentaire

2 commentaires