Facture.net, l'outil de facturation 100% gratuit et sécurisé
Tous les dossiers > Micro-entreprise > Création d'entreprise > Comment devenir digital nomad ?

Comment devenir digital nomad ?

devenir Digital Nomad

Vous rêvez de travailler tout en découvrant le monde ? Le nomadisme digital est sans doute fait pour vous ! Que vous soyez créateur d’entreprise ou salarié, le télétravail vous permet de travailler de Bali ou de San Francisco. Pour cela, il suffit d’une bonne connexion internet et d’un ordinateur.

Avant la crise du coronavirus, les entreprises étaient réfractaires à la mise en place du télétravail mais le travail à distance s’est démocratisé rapidement et à large échelle. Le résultat s’avère positif pour de nombreuses entreprises et leurs salariés. Vous souhaitez en savoir plus ? Voici comment devenir digital nomad.

 

Comptabilité, finances, création d’entreprise… Retrouvez toutes les informations nécessaires à la gestion de votre entreprise directement dans votre boîte mail.

1 email par semaine, désinscription à tout moment

Qu’est-ce qu’un digital nomad ?

Reprenons les bases pour ceux qui ont encore certains doutes sur ce concept.  Le nomadisme digital désigne une catégorie de personnes qui adopte un mode de vie  qui permet de travailler à distance tout en voyageant fréquemment.

Le digital nomad pratique un métier qui nécessite uniquement un ordinateur et une bonne connexion internet. Ce choix de vie concerne surtout les travailleurs indépendants mais depuis la crise sanitaire, le concept devrait aussi s’ouvrir aux salariés.

Attention
Même s’il peut paraître idyllique, le nomadisme requiert certaines aptitudes pour s’adapter fréquemment à de nouveaux environnements. Ce mode de vie vous demande donc organisation, autodiscipline ou encore flexibilité. 

 

Devenir digital nomad en créant son entreprise

travail extérieur

Si vous êtes entrepreneur et que vous souhaitez devenir digital nomad, vous devez avant tout choisir le statut juridique adapté.

1. Digital nomad et micro entrepreneur

En tant qu’entrepreneur individuel, la micro entreprise reste la plus adaptée à votre projet de voyager tout en travaillant.

Les avantages de la micro entreprise :

  • création simple et rapide en ligne sur le site de l’URSSAF
  • gestion quotidienne qui nécessite peu de ressources
  • comptabilité simplifiée

Le statut de micro entrepreneur vous permet notamment de tester la viabilité de votre projet puisque celui-ci nécessite très peu d’investissement. Pour bénéficier de ce statut, vous ne pourrez cependant pas dépasser :

  • un chiffre d’affaires de 72 500 € si vous réalisez des prestations de service commerciales et artisanales
  • un chiffre d’affaires de 176 200 € pour une activité d’achat ou de revente de marchandises.
À savoir
En choisissant le statut de micro entrepreneur, vous engagez votre patrimoine personnel en cas de difficultés financières.

2. Digital nomad et SASU

La SASU est constituée d’un seul associé qui décide des règles d’organisation, du montant du capital social et de la nature des apports de la société.

La procédure de création d’une SASU est plus complexe que celle de l’entreprise individuelle. Vous devrez notamment rédiger des statuts pour créer une SASU, une étape importante où l’oubli d’une clause essentielle pourrait gêner le développement futur de l’entreprise.

En créant une SASU, vous n’engagez votre responsabilité que dans la limite de votre apport. En tant que dirigeant assimilé salarié, vous dépendez du régime général de la sécurité sociale.

À savoir
La SASU est soumise à l’impôt sur les sociétés.

3. Digital nomad et EURL

Vous pouvez créer une EURL pour devenir digital nomad. Vous serez alors associé et unique dirigeant de votre entreprise. Ce statut est soumis aux mêmes règles qu’une SARL à savoir :

  • un associé unique
  • une responsabilité qui se limite au montant des apports
  • une décision libre du capital social de l’entreprise dans les statuts

Le code du commerce impose un cadre assez strict à la création et à la gestion d’une EURL, ce qui peut être contraignant pour certaines personnes mais rassurant pour d’autres. Ce statut permet de se verser des dividendes seulement si votre entreprise réalise des bénéfices.

En tant que gérant d’une EURL, vous dépendez de la Sécurité Sociale des Indépendants. En revanche, vous pouvez opter pour le régime fiscal de la micro entreprise.

 

Facture.net, l'outil de facturation 100% gratuit et sécurisé

Devenir digital nomad en étant salarié

travail en extérieur
Young happy hipster woman working with her laptop sitting on pier,relaxing enjoy with nature.

Vous pouvez devenir digital nomad tout étant salarié avec le télétravail mais sous certaines conditions.

Le droit du travail pour le digital nomad

Bien qu’il se soit démocratisé avec la crise sanitaire, le télétravail n’est pas un droit acquis lorsque vous êtes salarié. L’employeur a tout à fait le droit de refuser la pratique du télétravail si le salarié ne bénéficie pas d’un lieu de travail adapté ou travaille en utilisant des données confidentielles.

Si votre employeur accepte votre nouveau mode de vie en tant que digital nomad, cela ne doit pas affecter votre contrat de travail en tant que salarié. Le télétravail peut être mis en place selon un accord collectif de l’entreprise ou par simple accord entre salarié et employeur.

Voici ce que votre employeur peut imposer dans le cadre d’une mise en place de travail à distance :

  • Information sur vos droits d’utilisation des équipements fournis par l’entreprise et les sanctions possibles
  • Fixer des plages horaires pendant lesquels vous êtes joignable
  • Organiser des entretiens annuels.

En tant que salarié, vous devez assurer la protection des données de l’entreprise, notamment lorsque vous travaillez dans des espaces partagés, de coworking. Si l’employeur vous autorise à utiliser vos propres terminaux pour accéder aux données personnelles de la société, il reste responsable de la sécurité de ces données.

Nomadisme digital et fiscalité

Avec la crise du Covid-19, des entreprises ont craint de nouvelles obligations fiscales et déclaratives dues au fait que les employés travaillent de chez eux ou soient délocalisés dans un pays étranger. Cependant, l’OCDE a précisé que le travail à distance depuis le domicile ne serait pas reconnu comme un établissement stable.

 

L’organisation d’un digital nomad

Bien que ce choix de vie soit notamment motivé par la découverte de nouveaux horizons, vous devez cultiver certaines aptitudes et vous organiser afin de travailler efficacement et de garder un rythme.

En effet, vous n’avez pas de collègue ou de supérieur pour vous communiquer une dynamique de travail au quotidien. Il est donc nécessaire de :

  • fixer des horaires de travail
  • aménager votre emploi du temps
  • vous imposer des deadlines
  • définir un cadre de travail

N’hésitez pas à vous servir de tous les outils gratuits à disposition sur le web pour vous aider à vous organiser comme l’Agenda Google, Trello ou Evernote.

Enfin, vous devez travailler votre flexibilité face aux imprévus de la vie de digital nomad. Une panne d’internet ou un vol annulé peuvent bouleverser votre agenda professionnel pour un temps. Vous devrez donc vous adapter quitte à travailler plus pour rattraper un retard éventuel.

Contrairement aux idées reçues, le digital nomad n’est pas constamment en vacances et il doit faire preuve d’organisation et de flexibilité.

 

Devenir un digital nomad est un rêve accessible pour les travailleurs indépendants ainsi que pour certains salariés. Choisissez le statut adapté, procurez-vous un bon ordinateur et vous pourrez mener la vie de digital nomad.

Laissez un commentaire