Finance

Affacturage : comment ça marche ?

affacturage

L’affacturage est une solution pour financer rapidement la trésorerie de votre entreprise.

Cette technique financière s’est développée ces dernières années mais elle est encore peu connue des entrepreneurs. Voici tout ce que vous devez savoir sur l’affacturage.

 

Affacturage : définition

Déclaration TVA ce qu'il faut savoir

L’affacturage ou factoring est une technique qui permet à une entreprise de toucher le montant de ses créances de façon anticipée. Il s’agit d’un moyen de financement à court terme. L’entreprise fait appel à un organisme spécialisé appelé “factor” qui prend en charge ses créances commerciales.

Voici les différents types d’affacturage :

  • l’affacturage standard : le factor paye immédiatement les créances de l’entreprise.
  • l’affacturage confidentiel : l’entreprise conserve la prise en charge du recouvrement des créances.
  • l’affacturage inversé ou reverse factoring : le débiteur fait appel à la société d’affacturage.
  • l’affacturage import-export concerne les entreprises qui travaillent avec des partenaires à l’étranger.
  • l’affacturage ponctuel : l’entreprise ne cède que certaines créances au factor.

 

Fonctionnement de l’affacturage

paiement échelonné

Si vous disposez de factures ou de créances clients, vous pouvez faire appel à un factor pour percevoir rapidement l’argent. Pour cela, vous devez céder vos créances commerciales à l’organisme financier.

Le rôle du factor est d’assurer les créances de l’entreprise contre le risque éventuel d’insolvabilité de certains clients.  Il est aussi en mesure de prendre financièrement en charge la relance et le recouvrement à l’échéance des factures.

Attention
En revanche, le factor ne couvre pas le risque d’impayé et si cela est nécessaire il puisera sur le fond de garantie de l’entreprise. 

Un contrat d’affacturage est à durée indéterminée mais l’entreprise peut le rompre à tout moment en respectant les 3 mois de préavis et les modalités du contrat signé.

À savoir
Dans la plupart des cas, la société d’affacturage exige que l’entreprise lui cède la totalité de ses créances clients. Ainsi, l’entreprise ne peut pas faire appel à d’autres factors.

Un contrat d’affacturage détaille le montant des créances qui peut être cédé, il s’agit de l’encours total. La société d’affacturage détermine aussi le fond de garantie calculé sur un pourcentage qui peut varier de 5% à 25% sur l’encours total. Ce taux est calculé en fonction du risque encouru estimé par le factor, il est ensuite prélevé sur les factures qui lui sont cédées. Le taux du fond de garantie sert à couvrir la société d’affacturage en cas d’impayés ou de procédures de recouvrement.

L’entreprise devra tout de même payer d’autres frais au factor :

  • les frais de dossier.
  • la commission d’affacturage : pourcentage du chiffre d’affaire que l’entreprise paye au factor pour ses services.
  • la commission de financement : intérêts calculés sur les montants de financement utilisés par le factor.

 

Les avantages de l’affacturage

gérer ses factures

Le factoring peut être un moyen de financement adapté aux entreprises qui proposent des délais de paiement importants mais qui ne disposent pas d’une grosse trésorerie.

L’entreprise perçoit immédiatement l’argent des créances clients et cela permet d’améliorer sa trésorerie. Il n’est plus nécessaire d’attendre les échéances et l’entreprise évite les désagréments en cas de factures non réglées ou de retards de paiements.

Vous n’avez plus besoin de faire d’emprunts auprès d’une banque en ayant recours à l’affacturage et par conséquent, pas d’agios à payer. C’est donc un excellent moyen de baisser les charges administratives qui pèsent habituellement sur l’entreprise.

L’autre avantage non négligeable : vous n’avez plus à gérer les relances de clients ni du recouvrement puisque le factor s’en charge.

Le fond de garantie permet à l’entreprise de réduire l’impact des impayés sur sa trésorerie. Le montant de la facture sera prélevé sur le fond de garantie.

 

Les inconvénients de l’affacturage

fidéliser des clients

Au final, le coût de l’affacturage est assez élevé si l’on prend en compte les frais de dossiers et les commissions notamment. L’entreprise doit étudier et négocier soigneusement les commissions d’affacturage et de financement mais aussi tous les frais inhérents avant de signer le contrat. Cette technique ne peut pas convenir à toutes les entreprises et situations.

Par ailleurs, la relation client est très importante dans le cadre d’une entreprise et avoir recours à une société d’affacturage peut être un problème. En effet, le factor risque de ne pas mettre les formes avec vos clients, vous ne pouvez plus garantir une bonne qualité des échanges. Sans parler du fait que les clients n’auront plus de relation directe avec vous, il peuvent se sentir négligés, ce qui n’est pas bon pour le business.

Notre conseil
Déléguer la gestion des créances amène forcément une dépersonnalisation de la relation. Veillez donc à prévenir vos clients au préalable de l’existence d’un contrat avec la société d’affacturage.

 

De plus en plus d’entreprises ont recours aux sociétés d’affacturage pour préserver leur trésorerie. Le factoring permet de disposer rapidement de l’argent des factures ou des créances clients sans devoir attendre l’échéance. Si cette technique financière a ses avantages elle ne convient pas à toutes les entreprises.

 

Laissez un commentaire