Création d'entreprise

Levée de fonds : 5 astuces pour financer votre entreprise

Lever de fonds

Pour créer votre entreprise, développer son envergure ou mettre au point un nouveau projet, vous avez besoin de financements.

Et la recherche de fonds pour permettre la réalisation de vos projets, n’est pas toujours une mince affaire. Bien sûr, il existe des solutions classiques telles que le crédit bancaire. Mais il n’est parfois pas possible d’y accéder et les conditions d’emprunt peuvent s’avérer très strictes.

Heureusement, d’autres possibilités existent pour réaliser une levée de fonds efficace. Voici nos 5 astuces pour financer votre projet d’entreprise.

1. Le cercle proche

Si vous lancez votre société et que vous n’avez pas beaucoup d’apport. Si les banques sont frileuses et que vous avez l’impression que vous n’atteindrez pas votre capital de départ, l’entourage est le premier réseau à activer. Surtout que ce prêt peut conduire à certains avantages fiscaux pour vos bienfaiteurs.

Il peut s’agir de votre famille, de vos amis ou encore de collègues qui ont foi en vous et en votre projet. Cependant, attention à bien cadrer l’emprunt. Pour vous protéger de part et d’autre, il convient de faire une reconnaissance de dette.

Elle doit être écrite et comporter :

  • La date et signature du débiteur
  • Le nom, prénom et date de naissance du débiteur et du créancier
  • Le montant de la somme prêtée : ce montant doit être indiqué en chiffres et en lettres
  • La date à laquelle le paiement de la dette est exigible
  • Le taux d’intérêt s’il y a lieu

Si la reconnaissance de dette concerne montant de plus de 760 euros, la loi oblige à déclarer ce prêt.

2. Le financement participatif

Les campagnes de crowdfunding fleurissent et ont permis à de nombreuses idées de voir le jour. Il s’agit de permettre aux particuliers de financer un projet, en investissant la somme qu’ils désirent.

De nombreuses plateformes de financement participatif existent et le choix vous reviendra. Parmi les plus célèbres nous pouvons citer :

Sachez que votre projet sera étudié par la plateforme avant d’être proposé aux investisseurs. Un audit est réalisé tant sur le plan financier, comptable que juridique afin d’apporter toutes les garanties aux participants.

3. Trouver un Business Angel

Derrière ce joli nom se cache un concept vieux comme le monde : le mécénat.

Les Business Angel sont bien souvent des entrepreneurs qui ont réussi et qui souhaitent investir dans les sociétés de demain. C’est pourquoi la notion d’innovation est importante pour les intéresser.

Ces mentors interviennent généralement dans les phases de démarrage d’une start-up. Certains sont spécialisés dans des domaines spécifiques, d’autres sont plus à l’affut d’idées prometteuses.

Pour trouver un Business Angel, vous n’aurez d’autre choix que de vous rendre visible. Cela peut passer par :

  • La présence à des salons, congrès, etc.
  • Une activité sur les réseaux sociaux
  • Une pépinière d’entreprise ou un incubateur

Dans tous les cas, veillez à avoir un dossier bien ficelé et un argumentaire déjà prêt et rôdé.

4. Le leasing

Il s’agit ici d’une location avec option d’achat. L’accord est conclu entre l’entreprise et un établissement bancaire ou de crédit pour la location d’un bien immobilier ou de matériel. Il peut s’agir d’outillage, de machines, ou encore de véhicules par exemple.

Vous payez alors un loyer mensuel qui vous permet de jouir pleinement du bien. Ce type de financement comporte 3 avantages majeurs :

  • L’obtention du financement est simple à obtenir
  • Vous n’avez pas besoin d’apport
  • Les mensualités versées sont déductibles des impôts

5. Le prêt participatif

Dans la même veine que le financement participatif, le crowdlending permet aux particuliers de prêter de l’argent pour un projet entrepreneurial. Les participants peuvent choisir de financer un seul projet ou plusieurs et de diversifier les investissements.

Aucune restriction n’est appliquée et tous les types d’entreprises peuvent prétendre au prêt participatif. Néanmoins, les fonds étant rares, les plateformes dédiées au crowdlending sont extrêmement sélectives. Vous pourriez trouver cela encore plus difficile que d’obtenir un prêt à la banque.

Si votre dossier est sélectionné cependant, les choses deviendront beaucoup plus simples et il sera aisé de récupérer vos fonds.

 

Vous le voyez, les possibilités de financement ne manquent pas et d’autres options comme le crédit-bail ou le recours aux institutions publiques sont également possibles. Dans tous les cas, gardez à l’esprit que la levée de fonds dépend essentiellement de vos besoins, de la localisation de votre entreprise ainsi que de son business model.

N’oubliez pas également que vous aurez plus de chances si vous constituez un dossier crédible et que vous possédez un business plan viable.

Laissez un commentaire