Comment se déroule une procédure de sauvegarde d’entreprise ?

Gérez votre fichier client, établissez des devis et générez des factures gratuitement sur Facture.net. Créer un compte

Toute entreprise peut faire face à des difficultés, qu’elles soient financières, structurelles, ou dues à un environnement économique défavorable. Dans ces situations, plutôt que d’attendre le point de non-retour, il existe des procédures légales pour aider les entreprises à surmonter ces obstacles et à retrouver leur équilibre.

L’une de ces procédures est la procédure de sauvegarde, un outil essentiel pour les entreprises en difficulté qui souhaitent se restructurer tout en continuant leur activité. Mais comment se déroule concrètement une telle procédure ? C’est ce que nous allons vous expliquer en détail dans cet article.

Qu’est ce qu’une sauvegarde d’entreprise ?

Une sauvegarde d’entreprise est une pratique qui implique la copie, l’archivage et le stockage de données et d’informations commerciales dans un format sécurisé. Cela permet à une entreprise de les récupérer en cas de perte de données due à des situations variées comme des défaillances techniques, des erreurs humaines, des catastrophes naturelles ou des attaques cybernétiques.

Ces données sauvegardées peuvent comprendre des documents importants, des bases de données, des logiciels, des fichiers numériques et d’autres informations essentielles au fonctionnement de l’entreprise.

Quelles sont les conditions pour y avoir accès ?

La procédure de sauvegarde est applicable à toute entreprise qui démontre l’existence de difficultés qu’elle n’est pas capable de résoudre. Ces obstacles peuvent être de divers types, tels que juridiques (par exemple, litiges en cours), économiques (comme une diminution des commandes) ou financières (comme l’incapacité de payer des factures).

Il est à noter que l’entreprise ne doit pas être en situation de cessation des paiements, qui est une condition dans laquelle les fonds disponibles de l’entreprise sont insuffisants pour couvrir ses dettes. Dans une telle situation, l’entreprise doit déclarer une cessation de paiements, également connue sous le nom de dépôt de bilan, devant le tribunal de commerce ou le tribunal judiciaire.

Il est important de savoir que la procédure de sauvegarde est également accessible à l’entrepreneur individuel (EI), y compris le micro-entrepreneur, indépendamment du type d’activité qu’ils exercent, qu’elle soit commerciale, artisanale, profession libérale ou agricole.

Quelles sont les étapes de cette procédure ?

1. Demande de sauvegarde

L’entreprise qui rencontre des difficultés doit faire une demande de sauvegarde auprès du tribunal de commerce ou du tribunal judiciaire. Cette demande doit être accompagnée d’un certain nombre de documents, comme des comptes annuels et une situation de l’actif et du passif de l’entreprise.

2. Ouverture de la procédure

Si le tribunal estime que l’entreprise est éligible, il prononcera l’ouverture de la procédure de sauvegarde. Le tribunal nommera également un administrateur pour aider l’entreprise à élaborer un plan de sauvegarde.

3. Période d’observation

L’entreprise entre ensuite en période d’observation qui peut durer jusqu’à 6 mois et peut être prolongée. Pendant cette période, l’administrateur étudie la situation de l’entreprise et propose un plan de sauvegarde.

4. Plan de sauvegarde

Il doit être approuvé par le comité des créanciers de l’entreprise et ensuite homologué par le tribunal. Le plan de sauvegarde peut prévoir notamment un rééchelonnement des dettes, une réduction des coûts, une cession d’activité, etc.

5. Clôture de la procédure

Une fois le plan de sauvegarde mis en œuvre, la procédure de sauvegarde est clôturée. L’entreprise continue ensuite à fonctionner normalement, sous le contrôle de l’administrateur.

Conclusion

La procédure de sauvegarde est une opportunité afin de surmonter les défis financiers sans perturber les activités de l’entreprise. C’est un processus complexe mais nécessaire pour assurer la continuité de l’entreprise.

Bien que prendre une telle décision puisse sembler intimidant, il est important de rappeler que demander de l’aide n’est pas un signe d’échec, mais plutôt une preuve de la volonté de l’entreprise à surmonter les difficultés.

Les webinaires à venir
  • Besoin de faire rédiger des textes ?

    Commandez vos textes au meilleur prix sur Redacteur.com et recevez rapidement vos contenus rédigés par des professionnels.

    Commander des textes